Bikañ Bi Zô, Tome 2 : Les Principes philosophiques, Trame de la «Lecture» Idéophonémique des Caractères sacrés.

 

Dans son tout premier ouvrage, Bikañ bi , Tome 1, Akuñga dévoile une approche inédite, idéophonémique, de la « lecture » des caractères sacrés.

L’idéophonème se sera révélé comme le « sésame » magique qui donne accès à une identité phonologique et philosophique des caractères sacrés ensevelie depuis plus d’un millénaire.

Cette fonctionnalité de « sésame », l’idéophonème la tient de sa configuration trinitaire (Idée, Morphologie et Phonème) qui la met en correspondance exacte : d’une part, avec la principe trinitaire son-notion-énonciation, substance intime du versant sonore d’un caractères sacrés, et, d’autre part, avec la structure idéophonémique du système langagier authentiquement africain.

L’approche idéophonémique permet, non pas une lecture, au sens alphabétique du terme, non pas un décryptage par confrontation phonétique, au sens égyptologique du terme, non pas une correspondance morpho-nominative au sens “analytique Kuma; mais une « lecture » idéophonémique qui consiste en une perception immédiatement intelligible du caractère sacré.

Cette intelligibilité immédiate et spécifique d’un caractère sacré repose sur une idée princeps qui lui est spécifiquement liée, idée dont l’idéophonème qui découle dudit caractère sacré est le révélateur. Cette idée est un principe philosophique. 

Le principe philosophique spécifiquement inhérent à un caractère sacré est un dénominateur commun qui confère une même intelligibilité à tout ce qui se rapporte à ce caractère sacré. Ainsi peut-on « lire », c’est-à-dire percevoir immédiatement la signification d’un caractère sacré, aussi bien à la seule vue de son idéophonogramme, que par l’audition d’un son exprimant l’un ou l’autre de ses idéophonèmes.

Le principe philosophique inhérent à un caractère sacré est le nom signifiant générique et spécifique dudit caractère sacré. Les principes philosophiques constituent ainsi une trame immédiatement accessible et invariablement cohérente de la « lecture » des caractères sacrés.

Dans Bikañ bi , Tome 2, l’Auteure tire profit de l’intelligibilité des caractères sacrés amenée par leur principe philosophique spécifique pour explorer les neuf caractères sacrés révélés dans le Tome 1.

Ce que dévoile la « lecture » idéophonémique des caractères sacrés est une toile fabuleuse incrustée de pépites lumineuses qui exaltent des thèmes fondateurs aussi variés que la Religion et sa sacralité, la Tradition et sa sagesse, la Science et sa rationalité ; et aussi la Métaphysique et son mystère.

Bikañ Bi Zô, Tome 2, Les Principes philosophiques de la Lecture Idéophonémique

C$59.99Prix