Le Savoir Africain-essai sur la théorie avancée de la connaissance

Le Savoir Africain représente un parcours initiatique dans la maîtrise de l'Être Africain

KY0013

Neuf

$34.99

Ajouter à ma liste

 

Le Savoir Africain représente un parcours initiatique dans la maîtrise de l’Être africain sans doute vécu de façon intuitive par certains d’entre nous, donc du dedans, mais incontrôlé du dehors, sur le plan rationnel, c’est-à-dire philosophique et scientifique.

L’Africain moderne n’a pas conscience que son modèle de création est, en toute chose, conforme à la loi du cosmos et qu’en fait, il demeure un maître de l’Univers malgré la régression de sa pensée et de sa science traditionnelles.

Avec l’ordre cartésien-capitaliste du savoir et de l’avoir, nous avons cessé d’être nous-mêmes. Cette coupure entre l’Être du dedans et l’Être du dehors explique à bien d’égards, nos errances spirituelles, morales, religieuses, culturelles et scientifiques, avec leurs cortèges de comportements paradoxaux.

Une analyse des représentations scientifiques de la réalité laisse entrevoir la façon dont les sages d’Afrique ont pensé l’Univers et rendu sa complexité intelligible pour tous. Ce faisant, elle nous permet d’évaluer la portée fondamentale des mythes à partir desquels ont été édifiées la connaissance rationnelle (la science, la philosophie) et l’expérience de cette connaissance (la spiritualité, la religion, l’âme, la conscience, l’initiation).

Notre constat est clair : la Connaissance rationnelle n’a jamais quitté la terre africaine. Ce qui a fait défaut à son essor, ce sont les contradictions engendrées par la greffe, contre nature, des modèles religieux, sociaux et culturels exogènes, naguère incapables d’en décrypter la Valeur (Maât, axiologie).

En faisant écho à un Principe d’Ordre universel indépassable par la rationalité humaine, la pensée africaine formalise un mode d’accès à ce qui est (ontologie), sur le plan de l’organisation des phénomènes de création physique, chimique, biologique, humaine et sociale. Nous refondons, sur cette base, la Science de la science ou encore la théorie de la connaissance (épistémologie) appelée à s’imposer pour le salut de l’Afrique et de l’Humanité.

 

MBOG BASSONG est en service au Ministère de la Culture (Yaoundé – Cameroun). Géologue de formation et planétologue, il approfondit la réflexion sur les rapports entre les sciences de l’univers et la régulation des sociétés humaines. Il est en outre Mbombog initié dans l’ordre ancestral du Mbog chez les Bassa du Cameroun.

 

TABLE DES MATIERES

Avant-propos : POUR UN PARCOURS INITIATIQUE

Point de départ : PENSER LA CONNAISSANCE

 Le problème qui se pose

 Le sentier de la Connaissance

 La théorie des cycles

 Le point sur la connaissance scientifique

 Le point sur la connaissance philosophique

 La méthode

 PREMIÈRE PARTIE :  

LES DIMENSIONS ÉPISTÉMOLOGIQUES DE LA CONNAISSANCE

 Introduction à la première partie

 Chapitre 1. LA CONSCIENCE HISTORIQUE ET CULTURELLE

 1.1   Histoire située et dynamique culturelle

 1.1.1   Le coût d’une Renaissance du savoir (Renaissance épistémologique)

 1.1.2   La construction épistémologique

 1.2       La dynamique culture-épistémologie

 1.2.1    La cohérence épistémologique

 1.2.2       Le complexe culturel africain

 1.2.3       L’eurocentrisme réducteur

 Chapitre 2. LA CONSCIENCE DE L’ÊTRE ET DU DEVENIR

 2.1   Ce que connaitre veut dire

 2.1.1       Le rationalisme cartésien

 2.1.2       Symbole et complexité

 2.1.3       Le langage de la science avancée de notre temps

 2.1.4       L’enjeu de la forme du savoir

 2.2   L’être et le devenir

 2.2.1       L’affermissement de la conscience  de l’Être et du Devenir

 2.2.2       Les enjeux de la conscience de l’Être et du Devenir

 2.2.3       L’universalité de la conscience africaine  de l’Être et du Devenir

 2.2.4       L’épistémologie africaine en tant que conscience de l’Être et du Devenir

 Chapitre 3. LA CONSCIENCE INITIATIQUE DE L’HARMONIE COSMIQUE

 3.1   Les formes de la rationalité

 3.1.1       La rationalité n’est pas universelle

 3.1.2       L’influence du modèle asiatique en Occident

 3.1.3       Le retour à la sagesse traditionnelle

 3.2   Initiation et responsabilité cosmique

 3.2.1       Cosmos et prospective scientifique

 3.2.2       L’enjeu initiatique du mythe et des institutions

 3.2.3       L’enjeu initiatique de la philosophie

 3.3   Initiation et épistémologie

 3.3.1       Réalité et expérience de la réalité

 3.3.2       La valeur épistémologique de l’initiation

 3.3.3       Le sillon de recherche fécond

 DEUXIÈME PARTIE :  

LES FONDEMENTS ÉPISTÉMOLOGIQUES DE LA CONNAISSANCE

 Chapitre 4. LE FONDEMENT PHYSIQUE

 4.1   Le réel et ses mystères

 4.1.1       L’enjeu heuristique

 4.1.2       L’accès à toute connaissance : mode d’emploi

 4.2   La théorie du tout des negro-Égyptiens

 4.2.1       La dynamique spiralée de création

 4.2.2       La géométrie du contenu de l’Univers

 4.2.3       L’unité du Réel quantique et cosmologique

 4.2.4       Discussions

 Chapitre 5. LE FONDEMENT METAPHYSIQUE

 5.1   De la physique a la métaphysique

 5.1.1       Deux savoirs complémentaires

 5.1.2       La conscience métaphysique de l’Être

 5.2   Le pouvoir humain de connaître

 5.2.1       Le pouvoir de l’esprit 

 5.2.2       La théorie métaphysique de nos origines

 5.3   Maât en tant que fondation  du savoir africain

 5.3.1       L’être quantique de Maât, l’épistémon africain

 5.3.2       La relation de l’épistémon avec Dieu

 Chapitre 6. LE FONDEMENT ETHIQUE

 6.1   Les enjeux d’une intégrité axiologique

 6.1.1       L’intérêt d’une axiologie fondatrice

 6.1.2       L’axiologie fondatrice

 6.2   De l’axiologie a l’éthique

 6.2.1       L’expérience de la connaissance mythologique

 6.2.2       L’expérience de la connaissance initiatique

 6.3   De l’éthique a l’épistémologie

 6.3.1       Le cadre éthique de l’épistémologie juridique

 6.3.2       Le cadre éthique de l’épistémologie politique

 6.3.3       Le cadre éthique de l’épistémologie économique

 TROISIÈME PARTIE :  

LES PROLONGEMENTS ÉPISTÉMOLOGIQUES DE LA CONNAISSANCE 

 Chapitre 7. LE DISCOURS AFRICAIN  DE LA METHODE

 7.1   L’incertitude méthodologique

 7.1.1       L’incertitude empirique

 7.1.2       L’incertitude logique

 7.2   La certitude méthodologique

 7.2.1       L’enjeu de la méthodologie

 7.2.2       L’enjeu de la valorisation universelle

 7.2.3       La construction de l’idéal méthodologique

 7.3   L’interprétation herméneutique

 Chapitre 8. LES ENJEUX SPIRITUELS DU SAVOIR

 8.1   Le paranormal a l’honneur

 8.1.1       La vérité sur l’Être quantique

 8.1.2       Discussions

 8.2   Pour une révolution spirituelle

 8.2.1       Le Sens

 8.2.2       Reprogrammer l’imaginaire collectif

 8.2.3       Réhabiliter les institutions traditionnelles

 Point d’arrivée : POUR L’AVENIR DE L’HUMANITE

 Annexes

 Bibliographie

 

 

 

Auteur Mbog Bassong
Editeur : Kiyikaat
Format : 13 x 19 cm
Pages : 302
ISBN : 978-2923821146

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

The Isis Papers: The Keys to the Colors

The Isis Papers: The Keys to the Colors

Donnez votre avis

Produits liés