L'ENJEU DE DIEU

L’ouvrage propose de ressusciter les noms magnifiques et expressifs par lesquels les ancêtres de Ngog Lituba désignaient Dieu.

KY0011

Neuf

$15.00

Ajouter à ma liste

Il est depuis longtemps établi et admis que le Négro-africain précolonial connaissait Dieu avant l’introduction du christianisme en Afrique noire.

La réhabilitation et la revalorisation des cultures et langues nationales en cours invitent à faire l’état des lieux au plan religieux. Comment les ancêtres fondateurs de la communauté Basaa, Mpôô et Bati ont-ils nommé Dieu et pourquoi l’ont-ils ainsi nommé ?

Les traducteurs et commentateurs des écrits bibliques en époque coloniale et leurs continuateurs locaux ont curieusement retenu deux noms prosaïques de Dieu : Nyambe pour les chapelles protestantes et Djob pour l’obédience catholique. Ce dédoublement de nom laisse croire, qu’à l’exemple de Janus biface, le même Dieu des chrétiens changerait de visage quand il regarde les catholiques ou les protestants de l’aire culturelle Mbog Liaa. Extrême absurdité.

L’ancien peuple Basaa, Mpôô et Bati était particulièrement disert et avisé dans son approche de Dieu. Voilà pourquoi la richesse lexicale ne doit pas surprendre. Les multiples appellations attribuées à Dieu sont inexplicablement tombées en désuétude depuis lors.

L’ouvrage propose de ressusciter les noms magnifiques et expressifs par lesquels les ancêtres de Ngog Lituba désignaient Dieu.

 

TABLE DES MATIÈRES

AVANT PROPOS

INTRODUCTION

TITRE I : LES NOMS PROSAIQUES DE DIEU.

CHAPITRE I

TITRE II : LES DESIGNATIONS DE DIEU PAR LES ANCETRES DE NGOG LITUBA

APPROCHE METHODOLOGIQUE

CHAPITRE I : HILOLOMB DIEU LE CREATEUR

CHAPITRE II : BATUUPEK LE DIEU OMNISCIENT

CHAPITRE III : BAYEMLIKOK LE DIEU OMNIPOTENT

CHAPITRE IV : KIMALTJAI LE DIEU D’ETERNITE (ETERNEL)

CHAPITRE V : MALKAL LE DIEU DE VERITE

CHAPITRE VI : NJOMBONGO LE DIEU DE JUSTICE

CHAPITRE VII : SÔKBÔK LE DIEU D’AMOUR

CONCLUSION

 

 

Siegfried R. DIBONG est Ingénieur, diplômé de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics du Bâtiment et de l’Industrie de Paris (France). Fils de Pasteur, il est membre fondateur de l’Association Culturelle Mbog Liaa. Dans le présent ouvrage, il aborde et approfondit la réflexion sur les désignations de Dieu par les ancêtres des natifs Basaa, Mpôô et Bati (Mbog Liaa). Ressortissant du clan Badjôb et grand notable de Song Dibong, son village natal dans l’Arrondissement de Biyouha (Département de Nyong et Kellé), il plaide pour le recours au langage religieux de nos aïeux.

Auteur Siegfried Dibong
Editeur : Kiyikaat
Date : 2013

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

LA PENSÉE AFRICAINE

LA PENSÉE AFRICAINE

Pour une refondation des sociétés africaines sur la base de leur modèle authentique.

Donnez votre avis

Produits liés